© Jeremy Mimnagh

15 janvier 1941. Camp de concentration de Görlitz-Moys Stalag VIII-A.

Dans les douches collectives des prisonniers est jouée pour la première fois l’œuvre du grand compositeur Olivier Messiaen : Quatuor pour la fin du temps. Cette musique singulière, dédiée à l’Ange de l’Apocalypse, mise au monde dans des conditions atroces, transporte une charge des plus troublantes, mais aussi une spiritualité et un mouvement d’espoir qui poussent le compositeur au dépassement. L’intensité de cette musique et les conditions exceptionnelles dans lesquelles elle a été composée deviennent pour Daniel Bélanger le berceau et l’axe d’une chorégraphie pour quatre femmes où l’être humain est forcé au dépassement de soi et à la création à travers des situations extrêmes et tragiques, et cela, dans une danse à portée théâtrale et musicale.

Informations générales

Durée : 38 ou 50 minutes
Public : grand public

Conception et chorégraphie : Daniel Bélanger
Interprètes lors de la création :
Musique : Jean-Sébastien Côté, inspiré de l’œuvre d’Olivier Messiaen
Lumières et scénographie : Bernard White
Costumes : Jennifer Tremblay